Back to top
Un lundi par mois, une séance alliant documentaire et films d'autres horizons autour d'une même thématique

Tous les deuxième lundis du mois, Comptoir du doc invite une autre association pour une séance Revers au Cinéma Arvor. Cette programmation est née d’une envie d’allier documentaire de patrimoine et films d’autres horizons autour d’une même thématique.

 

« Revers » car l'idée de cette programmation est de montrer les différentes manières d'aborder un même thème, de le retourner pour voir ce qui, comme dans un vêtement, pourrait en constituer la matière, auquel, de prime abord on n'aurait pas pensé.

« Revers », comme au tennis, car nous désirons partager cette programmation avec d'autres partenaires dans une optique ludique ; à la proposition initial de Comptoir du doc, leur proposer de renvoyer un ou plusieurs films. Et tant mieux si la relance, faite de biais, oblige à quitter ses appuis pour faire un pas de côté.

C'est donc une programmation placée sous le signe du partage, de l'impur, du mélange, de l'absence de hiérarchie et de formatage de durée, où des classiques du patrimoine côtoieront des œuvres plus récentes. À l'issue de la projection, il s'agira de discuter ensemble ce qui ressort de la mise en relation de ces films ainsi que de partager un moment convivial autour de la diversité des formes du cinéma.

 

--------------------

PROCHAINE SÉANCE

Lundi 13 décembre 2021  |  20h15  |  Cinéma Arvor  |  avec le Frac Bretagne

 

SÉANCE "AU COMMENCEMENT ETAIT LA GROTTE"

Pour cette nouvelle séance de Revers élaborée avec le Frac Bretagne, nous vous invitons à découvrir une programmation autour d’hommes solitaires, qui se confient à leurs visiteurs de passage. Alors qu’ils nous semblent refaire les gestes du passé, c’est pourtant le futur qui occupe leurs pensées : la capacité à échapper et à survivre au temps qui leur est contemporain.

 

The Sophisticated Neanderthal Interview de Nathaniel Mellors
Royaume-Uni | 2014 | 22 min | Commonwealth Projects
Courtesy de l’artiste et Galerie Crèvecoeur, Paris

Un homme moderne tombe sur un homme de Néandertal qui, on ne sait pas bien comment, est bien vivant et vit dans un canyon à Los Angeles. Armé de son camescope Hi8, l’homme moderne tente d’élucider le mystère de 35000 ans d’art pariétal. Mais l’homme de Néandertal se révèle être plus intelligent que son visiteur et joue avec lui et ses aspirations au primitivisme…
Film proposé par le Frac Bretagne.
Le Frac Bretagne réunit pour la première fois l’intégralité de la série de films produite par l’artiste britannique Nathaniel Mellors autour de la figure de l’Homme de Néandertal, miroir drôle, absurde, parfois poétique de nos sociétés en crise.

 

Le plein pays de Antoine Boutet
France | 2009 | 58 min | Redstar Cinéma | Dard Dard Association

« Un homme vit reclus depuis trente ans dans une forêt en France. Il creuse en solitaire de profondes galeries souterraines qu’il orne de gravures archaïques. Elles doivent résister à la catastrophe planétaire annoncée et éclairer, par leurs messages clairvoyants, les futurs habitants. Le film raconte cette expérience en marge de la société moderne, affectée par la misère humaine et la perte définitive d’un monde parfait. »                                       

(source : film-documentaire.fr)
Film proposé par Comptoir du doc.

INFORMATIONS

Lundi 13 décembre 2021 à 20h15
au Cinéma Arvor
11 rue de Chatillon
35000 Rennes

Tarifs Arvor
(de 3€ à 9,20€)

Séance suivie d’une discussion avec Pierre Commault de Comptoir du doc et Alexis Ourion du Frac Bretagne, puis d’un pot convival à l’espace rencontre de l’Arvor.

 

-----------------------------------

RETOUR SUR LES SÉANCES PASSÉES

Lundi 08 novembre 2021  |  20h15  |  Cinéma Arvor  | avec les Contrebandiers de Moonfleet

 

SÉANCE "AU ROYAUME DES BORGNES"

Pour cette séance avec les Contrebandiers de Moonfleet, celui qui voit le plus n’est pas toujours celui qui voit le mieux. Et si, inversant la vieille maxime, « Au royaume des borgnes… » ?

 

PROGRAMMATION

 

Film de Samuel Beckett et Alan Schneider
Etats-Unis | 1965 | 24’ | Grove Press | Evergreen Films
Samuel Beckett a réalisé une unique oeuvre cinématographique, en 1965 : Film, avec pour acteur principal la star du cinéma burlesque Buster Keaton.
C’est l’histoire d’un homme qui épouvante ceux qui contemplent son visage. Lui-même ne veut pas être vu car quelque chose le poursuit, auquel il tente d’échapper. Quelque chose qui se situe au lieu même de la perception, à l’endroit de la caméra.
Proposé par Les Contrebandiers de Moonfleet

 

Images du monde et inscription de la guerre de Harun Farocki
Allemagne | 74’ | 1988 | Harun Farocki Filmproduktion
Possibilité d’être vu, de lire ou de comprendre l’image, possibilité pour les images d’agir à la place des hommes : l’oeuvre de Harun Farocki traite aussi de la perception. Images du monde et inscription de la guerre, réalisé en 1988, est peut-être son film le plus important.
À partir d’archives diverses et d’images de synthèse le réalisateur entreprend une archéologie des techniques de vision : déceler quelque chose dans l’image, c’est parfois en manquer d’autres et créer des disparitions.
Proposé par Comptoir du doc

 

 

LES CONTREBANDIERS DE MOONFLEET

Association de soutien aux initiatives étudiantes liées à la création audiovisuelle ou autres pratiques (critique...).
lescontrebandiersdemoonfleet@gmail.com | FACEBOOK

 

 

-----------------------------------

RETOUR SUR LES SÉANCES PASSÉES

Lundi 11 octobre 2021  |  Cinéma Arvor  | avec l'AFCA

 

SÉANCE "RÊVER LES FIGURES POLITIQUES"

Après l'invitation faite à Court-métrange en octobre dernier, et après une année d'interruption due à la situation sanitaire, Revers a repris sa programmation à l'Arvor à l'occasion d'une séance en partenariat avec l'Association Française du Cinéma d'Animation, que nous avions choisi d'appeler « Rêver les hommes politiques ». Les trois films proposés respirent en effet cette bouffée de fantaisie qui permet de déconstruire les figures officielles des hommes politiques, qu'eux mêmes présentent ou veulent présenter à la face du monde.

Rêver les hommes politiques, c'est se permettre la dérision, le délire, le grotesque, et même - tout est possible - la compassion.

 

PROGRAMMATION

Gusla ou les malins d'Adrienne Nowak fait apparaître Lénine et Staline sous forme de raviolis monstrueux dans une assiette de bortsch. L'étoile manquante de Loïc Malo imagine une confrontation fantastique entre deux condamnés au goulag et un Staline agonisant, alternant délire paranoïaque et fantasme de toute puissance.

Enfin Rédemption du réalisateur portugais Miguel Gomes (Tabou, Les mille et une nuits) est un fascinant montage d'archives d'où émergent quatre voix d'âge mûr (chacune parlant dans une langue : portugais, italien, français, allemand). Ces voix racontent sur le mode de la confession une impression d'égarement, où leur vie s'est orientée dans la mauvaise direction, là où ils ne pourront plus être fidèle à eux-mêmes. Les quatre cartons finals révèlant les noms attribués à ces voix, surgissant à la fois comme un twist et comme un gag, nous font réévaluer les textes entendus à la lumière de ces noms, et aussi (un peu) les hommes politiques bien réels qui portent ces noms à la lumière du film.

 

Transformer notre regard sur le réel grâce à l'imaginaire, c'est le maigre pouvoir du cinéma, qui traverse ces trois films.

 

Programmation Comptoir du doc : Pierre Commault

AFCA : Julien Pareja 

 

-------------------------------------

RETOUR SUR LES SÉANCES PASSÉES

Dimanche 5 octobre 2020  |  Cinéma Arvor  |  avec Court Métrange

 

SÉANCE "T'AS L'AIR BIZARRE"

Pour cette première séance, intitulée « T'as l'air bizarre ? », Comptoir du doc s'était associé à l'association Court Métrange, dans le cadre du (Très) Court Métrange.

A priori, rien de plus éloigné du documentaire que le cinéma fantastique, auquel Court-Métrange s'attache, depuis plus de 15 ans, à faire une place dans le paysage rennais.

Et pourtant.

Nous désirions montrer, au-delà des idées reçues associées à chacun des genres, comment la frontière peut-être poreuse, comment des questionnements peuvent être étrangement communs, comment des résonnances peuvent exister d'un film à l'autre. Le motif qui parcourt les trois films retenus pour cette première séance pourrait se résumer à la question « Qu'est-ce qu'être normal ? », questionnement cher au cinéma fantastique, mais dont le documentaire a su également bien souvent s'emparer avec force. 

 

Programmation Comptoir du doc : Pierre Commault

Court Métrange : Cyrielle Dozière

 

 

À venir

Retour en images