Back to top
Évènement

Le festival IMAGES DE JUSTICE 2020 se dévoile...

Du au
Parlement de Bretagne, Université Rennes 1, Cinéma Arvor et Ateliers du Vent, à Rennes
IdJ 2018

La 16ème édition - du 4 au 8 février 2020 à Rennes - propose la compétition internationale avec remise des prix. 

 

Cette année, 13 films sont sélectionnés. La question politique sera au coeur de plusieurs documentaires : nous verrons comment la justice devient coup d’état au Brésil, comment l’alternative politique est impossible en Espagne, comment un projet de loi devient un référendum populaire en Uruguay, comment le djihad se transmet de père en fils ou comment une palestinienne tente de défendre son peuple….

Les projections seront accompagnées par les réalisateurs, des intervenants en cinéma et des professionnels de la justice afin d’échanger avec le public à l’issue des séances. . 

 

Le jury :

Olivier Meys, président du jury - réalisateur belge ; Renaud Van Ruymbeke, juge ; Stéphanie Mullier, directrice pénitentiaire d'insertion et de probation ; Marie-Annick Le Gueut, professeur de médecine légale ; Lise Roure, responsable de la bourse Brouillon d'un rêve de la SCAM ; Sébastien Lasserre, directeur de Gindou cinéma. 

 

Un festival riche en propositions artistiques !

Le festival programme également d’autres propositions artistiques et des rencontres afin de réfléchir au concept de justice sous toutes ses formes. 

La table ronde Le déclin du jury criminel - la cour d'assises, juridiction de jugement des crimes viendra questionner l’évolution de la cour d’assise ; une pièce de théâtre conçue par l’association “S’Éveiller” mettra en scène le procès fictif d’un membre de la série Casa de papel ; l’exposition La Stratégie du pourtour présentera le travail de trois artistes autour du vécu des comparutions immédiates. Et enfin, puisqu’un festival est un moment convivial, des concerts et une performance auront également lieu. 

 

Image de Justice sera sur Tënk - la plateforme SVoD dédiée aux documentaires - du 10 janvier au 5 mars, pour une programmation spéciale « Borderline Justice ».